« Dix mille choses qui sont vraies9 902Pour une époque aussi obsédée par le bonheur, ça ne va pas super bien, notre affaire | Accueil | Faire sa part contre le pont de l'autoroute 25 »

Commentaires

Martine DA

Je te regarde aller, et des fois je me demande s'il y a quelque chose à ton épreuve, Nicolas Langelier. Bravo!!!

SimoneG

Felicitations! Wow.

Bernard

M.Langelier,

Je conserverai votre analogie "hockeyeste" pour dire cependant que vous avez plutôt adopter la payante théorie de la boîte que celle du travail dans les coins. Par contre le livre que vous dé"vendiez" il faudra effectivement l'acheter car de son contenu, votre quasi silence fut mémorable.Pour vous,manifestement, la littérature a débuté en 1985. Cela vous a conforté dans la position du petit rusé-filou qui, pendant que les grands palabrent sur leurs voitures de collection, s'empare des clefs pour filer comme un poltron..!! Allez de ce pas lire Mordecai, petit opportuniste...

Nicolas Langelier

@Bernard: Ah, disons que je n'avais peut-être pas l'équipe pour jouer offensif, et qu'il m'a donc fallu me rabattre sur la trappe... Mais vous pouvez être sûr que cette victoire a nécessité beaucoup plus de travail que de ne simplement pas parler de mon livre (ce qui n'était absolument pas une stratégie, d'ailleurs, mais le simple résultat que jamais avant le dernier jour mon livre n'a été menacé d'élimination. Croyez-moi, j'aurais vraiment préféré parler de mon livre).

Pour ce qui est de votre commentaire sur ma vision de la littérature... Plusieurs de mes livres favoris ont été écrits avant 1985. Hemingway, Steinbeck, Orwell, Woolf et combien d'autres. Mais bon, je sais que les gens ont tendance à penser de manière dichotomique: si j'aime la nouvelle littérature, c'est donc que je n'aime pas la vieille. N'importe quoi.

Mario Asselin

Bravo à vous Nicolas et à M. Dupont qui a aidé sa cause par un courriel opportun à Mme Faucher. Vous n'avez pas «volé» le bon résultat obtenu en vous affirmant au bon moment et en laissant les autres «se caler» par eux-mêmes. Je pense à cet appui au livre de Mordecai Richler qui s'est avéré à la fois audacieux et stratégique. Je pense aussi au «consensus chez les profs de Cégep barbus»... Fatal argument!

Une mention à Mmes Faucher et Lagacé-Dowson (même si elle a trébuché sur Miron).

Bernard

Bonjour Nicolas,

N'importe quoi dis-tu...Peut-être..?? Je veux bien croire que Hemingway et les autres vous plaisent et que dichotomie est un joli mot mais ré-écoutez la bande de l'émission et vous verrez que vos références à la vision moderne québécoise de votre auteur, ainsi que la noirceur du livre "concurrent",étaient possiblement du genre n'importe quoi comme vous le dites. Quant à votre envolée sur la société à multiples cultures, assez pathétique...!! Allez, ré-écoutez...j'vous le dis

Epicure

Quel dénouement! Comme quoi il ne faut jamais sous-estimer l'inspiration d'une légende de la Sainte-Flanelle comme Bob Gainey.

Bravo pour cette victoire!

daniel M

bravo pour ton audace et ta tenacité, je viens de m'acheter ce roman d un éditeur que j aime encourager, dm

Caroline Smith

Félicitations Nico! J'ai bien le goût d'apporter ce livre avec moi à Cuba...

Mathieu Poirier

Ce qui m'a frappé, c'est à quel point, Bernard Landry, avec toute l'expérience politique derrière lui (il a été Premier Ministre du Québec!) semblait complètement désarmé toute la semaine dans ces débats avec des journalistes et des artistes.

J'ai vu sensiblement la même chose l'année dernière avec Pauline Marois et Sheila Copps, qui semblaient tout aussi incapables de vendre leur salade. Est-ce pour cela que ça semble aller si mal politiquement chez nous? Parce que nos politiciens sont incapables d'élaborer des idées cohérentes et de les vendre au public?

Nicolas Langelier

@ Caroline: C'est un livre parfait pour Cuba, je dirais.

@ Mathieu: Intéressant... L'année passée, Sheila Copps s'était même plaint que les autres concurrents avaient recours à la stratégie!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Mes livres sur Amazon

Sur Twitter

    follow me on Twitter