« À propos des «experts» en médias sociaux... | Accueil | Chronique magazines à Christiane Charette »

Commentaires

Objets Publicitaires

"Chaque collaborateur est donc perçu comme une «marque» et peut agir à sa guise, sans aucun engagement ni contrat d'exclusivité" Voila qui participe au mouvement actuel de personal branding.

Dicedi

Quel est le nom de ce portail quebecois?

capito

Personal branding: un néologisme de plus pour cacher une réalité bien plus prosaïque: l'esclavagisme volontaire.

ThomasF

Esclavagisme ou liberté suprême ?

Je trouve personnellement que ce format d'indépendance est le plus gratifiant (quand il fonctionne) mais reste réservé à une "élite" professionnelle et ne sera jamais la norme, heureusement pour les autres.

Ce même principe fonctionne dans des domaines comme le spectacle ou le Web mais seulement pour ceux qui ont une notoriété suffisante.

Nicolas Langelier

@Dicedi Je ne peux le dire, pour le moment.

@capito Est-ce que ce n'est pas la définition de tout travail, au fond? ;)

Pascal Lapointe

Salut Nicolas, bon papier.

Beaucoup de publications collectives offraient déjà à leurs auteurs un partage des revenus publicitaires. Je comprend que l'innovation chez True/Slant, c'est d'offrir à l'auteur le choix du type de revenu qu'il veut, c'est bien ça? Se pourrait-il que True/Slant ait choisi cette voie parce qu'autrement, il avait peu de chances de compétitionner avec le Huffington Post et d'autres dans le recrutement d'auteurs prestigieux?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Mes livres sur Amazon

Sur Twitter

    follow me on Twitter